La Chine est un défenseur de la paix mondiale et de l’ordre international, selon le vice-président chinois

Emmanuel Macron juge l’Otan en état de « mort cérébrale »
novembre 9, 2019
(Xinhua/Shen Hong)

(Xinhua/Shen Hong)

 

2019-11-13 • Source : french.xinhuanet.com

PARIS, 13 novembre (Xinhua) -- La Chine est un acteur de la paix mondiale, un contributeur au développement dans le monde et un défenseur de l'ordre international, a déclaré le vice-président chinois Wang Qishan au Forum de Paris sur la paix.

"La Chine est un grand pays responsable. Nous souhaitons œuvrer avec les autres pays à construire une communauté de destin pour l'humanité et à bâtir un monde de paix durable, de sécurité universelle, de prospérité commune qui soit ouvert, inclusif, propre et beau", a déclaré mardi M. Wang lors d'un discours prononcé à la cérémonie d'ouverture du deuxième Forum de Paris sur la Paix.

La Chine porte une vision de la gouvernance mondiale qui préconise les amples consultations, la contribution conjointe et les bénéfices partagés. Elle œuvre à instaurer un nouveau type de relations internationales basées sur le respect mutuel, l'équité, la justice et la coopération gagnant-gagnant, défend le système international centré sur les Nations Unies, soutient la construction par l'effort commun d'une économie mondiale ouverte plus innovante et plus inclusive, et s'engage à développer la coopération internationale dans la lutte contre le changement climatique sur la base des principes tels que les responsabilités communes mais différenciées, a souligné M. Wang.

Les Chinois ont trouvé une voie qui leur convient, celle du socialisme aux caractéristiques chinoises; leur niveau de vie a sensiblement augmenté et la physionomie de la Chine et l'état d'esprit de son peuple ont changé, a indiqué M. Wang.

"Nous sommes pleinement conscients du fait que la Chine reste un pays en développement et qu'elle a encore un chemin long et difficile à parcourir pour consolider sa prospérité et devenir un pays puissant à tous les égards", a-t-il reconnu, ajoutant que le peuple chinois reste lucide devant les succès et les opportunités et affronte avec sang-froid les risques et défis.

"Nous sommes déterminés à poursuivre et à perfectionner le système du socialisme aux caractéristiques chinoises, à moderniser sans cesse le système et la capacité de gouvernance de l'État et à œuvrer inlassablement à la réalisation du rêve chinois du grand renouveau de la nation", a promis M. Wang.

D'après le vice-président chinois, face à de nombreux défis, personne ne peut s'en sortir seul. Agir en solitaire ou rejeter les responsabilités sur autrui ne mène nulle part. Y répondre collectivement, c'est la seule option viable.

Par la promotion de la coopération dans le cadre de l'Initiative "la Ceinture et la Route", l'organisation d'une exposition sur les importations, la réduction de la liste négative sur les investissements étrangers, l'amélioration de l'environnement d'affaires et bien d'autres actions concrètes, la Chine partage avec le monde entier les opportunités générées par son développement, a réaffirmé M. Wang.

La mondialisation économique, c'est un courant historique, a martelé M. Wang. "Aujourd'hui, l'unilatéralisme, le protectionnisme et le populisme gagnent du terrain. Se laisser emporter par l'émotion au lieu de penser et d'agir avec raison n'aide en rien à résoudre les problèmes", a-t-il averti.

Le vice-président chinois a exprimé l'espoir que tous les pays puissent approfondir la convergence des intérêts pour combler le déficit de paix, préserver le multilatéralisme pour renforcer la sauvegarde de la paix, intensifier les consultations d'égal à égal pour relever les défis de la paix et promouvoir le dialogue entre les cultures pour cimenter les liens pour la paix.

"Nous sommes persuadés qu'avec les efforts conjugués de tous les peuples épris de paix, nous pourrons construire un monde sans guerre ni pauvreté, un monde de sécurité universelle et de prospérité partagée", a-t-il souligné.

Le vice-président chinois est en France pour participer du 11 au 13 novembre au Forum de Paris sur la Paix, créé à l'initiative du président français Emmanuel Macron en 2018.

2019-11-13 • Source : french.xinhuanet.com